Le salut

Salut” n’est pas à proprement parler un “mot du karate-do“. Il est pourtant un élément fondamental de la pratique !

Salut debout d'un pratiquant

En effet, le salut est essentiel dans la pratique du Karate-do comme dans celle des autres arts martiaux. Funakoshi Gichin formule son premier précepte ainsi : “N’oubliez pas que le Karate-do commence et se termine dans le respect“.

Le signe de ce respect et de cette courtoisie entre Budokas passe notamment par le salut. C’est la raison pour laquelle certains trouvent qu’on salue beaucoup dans un Dojo !
En effet : salut en entrant dans le Dojo, salut avant de monter sur le tatami, salut avant et après l’entraînement, salut du partenaire avant et après avoir travaillé avec lui, salut du Senseï qui a donné un conseil…
Il ne s’agit pas d’attitudes automatiques mais bien de gestes porteurs d’un sens profond qui marque le respect et la courtoisie sans lesquels la pratique et la progression dans la Voie des arts martiaux ne sont pas possibles.

Salut assis d'un groupe de pratiquants

En Karate-do, le salut debout (ritsu-rei) et le salut assis (za-rei) coexistent selon les moments et les occasions. Chaque forme de salut porte un sens différent. Le salut debout est le plus fréquent. Le salut assis est le plus solennel.
Dans le cadre de la pratique sportive, le salut perdure. Il est peut-être plus formel en kata qu’il ne l’est en kumite mais le respect qu’il porte est bien présent.

Au-delà du geste, qu’il s’agit d’exécuter correctement, le salut transmet une marque de respect.
Et le respect est au fondement de la pratique, au début de la Voie des arts martiaux.

Retour au lexique des Karate-mots